Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Le Brexit est-il irréversible ? Pas si sûr !

Publié par Antonin Campana sur 27 Juin 2016, 14:00pm

Catégories : #Perspectives Autochtones, #Les joies de la nation Frankenstein

Le Brexit est-il irréversible ? Pas si sûr !

 

Le mondialisme, on le sait, est une idéologie qui vise la mise en place d’une société planétaire, unifiée et sans frontières,  placée sous une gouvernance mondiale. La mondialisation, quant à elle, est le processus qui mène à cette société mondiale.

Ce processus a été défini par Coudenhove-Kalergi dès le début des années 1920 : établissement de sociétés ouvertes dans un premier temps, puis constitution de blocs régionaux et continentaux, dont l’Union Européenne est l’exemple typique. C’est ce processus que le Brexit vient de contrarier en libérant le peuple britannique du bloc continental européen. Toutefois le Brexit ne libère pas ce peuple de la société ouverte, ce qui malheureusement pourrait laisser présager un probable retour au sein d’un bloc continental.

 Une "société ouverte" a ceci de particulier que l’identité (religieuse, culturelle…) du peuple souche ne fait plus partie de ses principes de fonctionnement, qu’elle réduit le « peuple » à un agrégat d’individus pouvant venir du monde entier,  qu’elle s’organise selon des valeurs prétendument universelles, qu’elle fonctionne « réglementairement » et mécaniquement, qu’elle installe un système politique représentatif abusivement désigné comme « démocratique »…

Une « société ouverte » est un module compatible avec les autres sociétés ouvertes. Les sociétés ouvertes peuvent donc facilement s’emboîter, après éventuellement quelques ajustements réglementaires (fiscalité, monnaie…), pour former un bloc régional. L’union de plusieurs sociétés ouvertes n’est pour le mondialisme que le rassemblement de plusieurs agrégats humains.

Le bloc régional ainsi obtenu, sorte d’association loi 1901 à l’échelle continentale,  fonctionne selon les principes juridico-administratifs et purement « techniques » de la société ouverte et devient à son tour, après quelques ajustements réglementaires (TAFTA…), un module compatible avec les autres blocs régionaux (bloc euro-atlantique par exemple).

L’assemblage de l’ensemble des blocs continentaux engendrera la société planétaire placée sous domination oligarchique et fonctionnant selon le modèle de base de la société ouverte. La planète sera devenue une gigantesque termitière humaine composée de clones asexués, sans couleur, sans passé et sans avenir.

Notre opposition à l’Union Européenne, mais aussi au modèle de société ouverte installée conformément au principe de la République issue de 1789, s’enracine dans le refus de considérer la Cité comme une termitière ou une fourmilière et l’homme comme un insecte social. Or ce qui différencie radicalement l’homme d’une termite, c’est sa disposition « génétique » à agir selon une identité, des croyances, des valeurs héritées… Et c’est précisément cette disposition que la société ouverte, les blocs continentaux et demain la société globale, dénient aux hommes.

Sortir de l’Union Européenne comme l’ont fait les Britanniques est donc une bonne chose. Mais si cette sortie ne s’accompagne pas d’une sortie de la « société ouverte » alors il est fort probable que tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre, la Grand Bretagne réintègrera un bloc régional ou supra continental, le bloc euro-atlantique par exemple. La société ouverte est conçue pour être compatible et « emboîtable » avec les autres sociétés ouvertes. A la moindre perte de vigilance, les politiciens mondialistes profiteront de cette caractéristique structurante : pour rendre le Brexit irréversible, la société britannique doit redevenir identitaire. 

 

Antonin Campana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

BMN 07/07/2016 08:16

hier soir 06/07/2016, à la réunion des « veilleurs » de grenoble, j'ai lu votre texte qui a été apprécié : en particulier, la définition du mondialisme, ainsi que l'articulation avec la mondialisation, sous forme d'une phrase simple et lapidaire sont éclairantes pour de nombreuses personnes (en général, les gens, à commencer par les médias, mais aussi ceux de bonne volonté, sont ignorants de ces choses.)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents