Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Macron vient d’opter pour une dictature de type soviétique. Merci à lui !

Publié par Antonin Campana sur 6 Janvier 2022, 07:56am

Catégories : #Conquête des droits

Macron vient d’opter pour une dictature de type soviétique. Merci à lui !

Dans 1984, le Parti publie des statistiques de production que tout le monde sait fausses, mais que tout le monde doit tenir pour vraies.

L’Union Soviétique procédait de la même manière. Il ne manquait jamais de chaussures dans l’empire des Soviets puisque le Parti disait qu’il n’en manquait pas !

En Oceania, comme en Union soviétique, la réalité vécue s’incline devant l’imaginaire imposé par la Parti unique : même si les étagères sont vides tout le monde se persuade qu’il ne manque de rien !

 Cette hyperréalité impose la création d’un bouc émissaire dont la fonction est d’expliquer les carences trop visibles et susceptibles de faire exploser l’hyperréalité : s’il manque des chaussures, c’est en raison des traîtres à la solde de Goldstein (1984) ou des capitalistes qui ont saboté l’appareil de production. Le Parti, quant à lui,  est exempt de tout reproche : il ne se trompe pas et n’est jamais défaillant.

Il va sans dire que dans un tel cadre, les traîtres, simples victimes émissaires innocentes, sont toujours châtiés.

Nous venons de décrire ici le fonctionnement d’une dictature de type archaïque, d’une dictature à l’ancienne qui, ouvertement et sans finesse, tord le bras à la réalité pour mieux imposer son imaginaire. Or, quittant les horizons habituels de la dictature occidentale soft fondée sur les neurosciences, Macron vient d’adopter définitivement la dictature brutale de type soviétique.

Voyez l’imaginaire qu’il veut imposer, et que ses soutiens répercutent à foison : « la France ne manque ni de lits d’hôpitaux, ni de soignants / Les vaccins sont efficaces / La stratégie vaccinale est la bonne stratégie / Le Gouvernement ne se trompe pas  / Si les hôpitaux sont saturés, c’est en raison de saboteurs non vaccinés, véritable non-citoyens, quasi traîtres qui mettent à mal le système hospitalier soutenu par la Gouvernement / Il est normal et légitime que ces gens soient punis / etc. ».

Pourtant la réalité, la vraie, est là :

  • 5700 lits d’hôpitaux ont été supprimés par le gouvernement rien qu’en 2020 et il manque des milliers de soignants suspendus par ce même gouvernement. En raison des politiques gouvernementales, l’Hôpital est saturé de la même manière, tous les ans, à la même période (la preuve en vidéo ci-dessous) ;
  • Les hôpitaux ne sont pas saturés par des non vaccinés puisque plus de la moitié des lits sont occupés par des… vaccinés. Entre le 22 novembre et le 19 décembre (rapport DREES du 31 décembre) sur 21030 patients Covid hospitalisés en métropole, 9111 n’étaient pas vaccinés et 11919 étaient vaccinés soit, 56.67% de vaccinés !
  • Le pseudo-vaccin ne marche pas et la stratégie gouvernementale est criminelle.

Mais le réel n’existe plus. Journalistes, médecins de plateaux, politiciens lui préfèrent l’imaginaire gouvernemental : les non vaccinés saturent les hôpitaux, les non vaccinés fatiguent nos soignants et il convient désormais de se demander s’il faut porter assistance à cette classe de sous-citoyens déjà soumis à un Droit spécial, en attendant qu’ils soient traités comme des sous-hommes !

Je ne sais plus quel dissident soviétique assimilait la dictature en URSS à un mur, et celle qu’il voyait en Occident à du coton. Il disait en substance qu’il valait mieux le mur car il réveillait les endormis qui s’y cognaient, alors que le coton prolongeait indéfiniment leur léthargie. Macron vient d’opter pour le mur, et il faut nous féliciter de son insondable bêtise.

A tous, je souhaite un prompt réveil et un retour au réel le moins douloureux possible!

Antonin Campana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
K
Pour que tout le monde comprenne ou nous allons, que nos décisions sont importantes, et ne pas chouiné plus tard.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F13284

Ca va saigné quand la masse va comprendre cela ...
Répondre
S
@kl42 Les vaccins contre le Covid ne sont pas considérés comme obligatoire...ils le seront si tout le monde est vacciné et que tout groupe témoin a disparu.

En gros personne ne sera jamais indemnisé de s'être fait injecter cette merde.
A
Excellent, merci beaucoup !
A
merci pour ce rappel de la MEMOIRE DE L'HOPITAL : sa surcharge hivernale ANTE-covid19 !
une caractéristique d'Oceania de 1984 était précisément la réécriture de l'Histoire.
Ce dont ne se privent pas les progressistes pour promouvoir leur "Nouvelle Société" mondialisée.
Répondre
K
Bonjour
Deux sites que j'aime bien et qui explique de manière différente, mais complémentaire notre dingue de président.
https://www.dedefensa.org/article/les-feces-du-psychopathe
https://brunobertez.com/2022/01/05/macron-nous-emmerde-allons-fouiller-sa-merde/

Le combat approche
Répondre
R
Les gens ne se réveillent pas car la somnolence est confortable.

En se réveillant ils devront se poser la question qu'ils s'interdisent de se poser de peur d'être taxés de complotistes et qui pour nous est aussi évidente que lancinante ; Pourquoi ? Que préparent-ils ?
Répondre
L
Je ne pense pas malheureusement qu'on puisse parler de bêtise : Macron mesure exactement toutes ses paroles. Il sait qu'une part très importante des soumis vaccinés luis seront reconnaissants d'exprimer ce qu'on les amène à penser : 'il a raison, ils nous emmerdent ces connards qui nous empêchent de vivre comme avant'. La campagne a commencé, Macron doit donner des gages d'efficacité à ses donneurs d'ordres, et constituer un solide bloc d'imbéciles qui voteront pour lui. Et si ce n'est pas pour lui, ça sera pour Pécresse.
Répondre
S
Macron a certainement des études d'opinion. Il applique sa devise Ordo ab Chao. Il monte les français les uns contres les autres. Mais comme l'a écrit Antonin dans un précédent article, nous sommes animés par une force morale et ça personne ne pourra nous l'enlever. Nous sommes minoritaires mais nous sommes les plus forts.

J'en profite pour relayer cette lettre de Charlélie Couture à Macron :


« NOUS sommes en guerre, oui !NOUS sommes en guerre, oui ! NOUS, les non-essentiels, NOUS, les inutiles, NOUS, les riens, NOUS, les Lumières plongées dans l’ombre, NOUS, les Gens de l’Esprit et de la Culture,NOUS, les restaurateurs, ceux des plaisirs de la bouche et du plaisir tout court,

Oui, NOUS sommes en guerre,

NOUS, les personnels et techniciens du spectacle, ceux des théâtres et des cinémas, NOUS, les Acteurs et les Comédiens mis aux arrêts forcés, NOUS, les Musiciens,

NOUS tous que vous considérez comme des paresseux mais ne rêvons que de travailler

,Et tous ceux de la nuit, ce monde qui vit la nuit, cette nuit NOIRE que vous associez au Mal, cette peur médiévale qui accompagne la nuit quand le Diable revient, ce Mal qui grandit quand le soleil s’est couché, -désormais après 20 h-, ce Mal viral dont la définition change au gré de vos humeurs, cette menace invisible d’abord définie comme létale, mais dont la dangerosité s’estime désormais en termes de « cas », (d’où la suggestion de recourir à des tests massifs afin d’obtenir des grands nombres impressionnants), dans l’intention de soumettre à se faire faire inoculer dans l’urgence, une opinion publique de plus en plus sceptique, malgré la pression permanente des médias, elles-mêmes sous surveillance.NOUS, que vous traitez avec un détachement scandaleux,

Oui, NOUS sommes en guerre contre VOUS ! Contre le Janus qui répète qu’il « assume », lui qui se croit doué d’un super pouvoir de séduction absolu, qui lui permet d’envoûter et de berner comme un camelot tous ceux qu’il rencontre, lui le Petit Prince tellement condescendant vis-à-vis du Peuple et de la classe moyenne, Oui.

Nous sommes en guerre contre VOUS cet orphéon de sous-fifres opportunistes qui improvisent au jour le jour une chorale cacophonique, cette ribambelle de technocrates cyniques feignant d’ignorer froidement les drames dans lesquels plongent ceux qui sont concernés par ces décisions ciniques,

VOUS, dont les discours lénifiants et versatiles conjuguent à la fois l’ignorance et l’absurde, Contre VOUS, dont les incohérences nous inondent comme des pluies acides sur notre forêt de rêves,

Contre vos fausses promesses et vos effets d’annonce comme un coup de bluff permanent, affirmant des choses un jour, et le contraire le lendemain avec le même aplomb!

Contre vos fanfaronnades ineptes et vos décisions inopinées, Contre vos lois votées en catimini, Nous sommes en guerre oui !

Contre les mafias milliardaires et autres géants de Big Pharma, Contre votre déni effectif des menaces climatiques au profit d’une consommation capricieuse et sa pollution d’objets inutiles distribués par les géants de la distribution ,

En guerre contre une économie de cavalerie et de course en avant qui « invente » des milliards virtuels, et nous entraîne à court terme vers le grand délire d’une économie irréelle, comme une plongée dans un puits sans fond.

La France n’est pas sereine, noyée dans une sorte de chaos et d’écœurement causés entre autres par la surprotection d’une police répressive et les disputes intestines entre spécialistes illuminés aussi malsaines que des bagarres de rues entre bandes de supporteurs alcoolisés.

La France n’est pas en paix avec elle-même, quand les mêmes qui dénonçaient les lois du califat imposant le silence et le voile, oui, les mêmes interdisent de la même manière depuis des mois à la fois le théâtre, la musique, les musées, les rencontres populaires (sportives ou artistiques), et puis les restaurants, les rassemblements de fêtes joyeuses et conviviales, et maintenant Noël en famille et la Saint Sylvestre…

Conscients que les enfants dans les écoles apprennent à devenir fous, oui, nous sommes en guerre, une guerre secrète, une guerre interne, pour l’heure encore en implosion, mais dont les conséquences seront graves. On devine la colère qui gronde et les gens désespérés sont prêts à exploser, prêt à se faire exploser, suicidaires.

Un pouvoir si puissant soit-il ne tient que par l’acceptation ou le refus du Peuple d’obéir. Désormais NOUS sommes en guerre, oui, Pour défendre notre droit à continuer de vivre dignement, Pour défendre notre Liberté légitime et notre droit de penser autrement !Charlélie COUTURE
D
Je crains que laure56 ait raison!
Macron est tout sauf idiot...Sa communication est savamment étudiée par son staff électoral et on découvre sur plusieurs foras (notamment celui du Figaro) les réactions POSITIVES d'un nombre effrayant de personnes favorables à cette rudesse de langage.
J'ai même lu un comparatif avec...le général De Gaulle et son "franc parler".

Cette pandémie COVID nous aura révélé pas mal de choses moches sur nos concitoyens, par exemple leur SOUMISSION au système.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents