Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Loudun doit être une ZAD !

Publié par Antonin Campana sur 17 Juin 2015, 18:14pm

Catégories : #Les joies de la nation Frankenstein, #Perspectives Autochtones

Loudun doit être une ZAD !

A Loudun aujourd’hui, comme à Pouilly-en-Auxois hier, la République installe des « migrants » sans consultation des  Autochtones. Nous avons déjà souligné que cela était, au regard des textes internationaux, absolument ILLEGAL ! La République ne peut se réfugier derrière le prétexte fallacieux que le peuple autochtone de France n’existe pas. En 1789, le peuple français de lignée japhite, de religion chrétienne et de culture européenne  existait en France depuis plus longtemps que le peuple kanak en Nouvelle-Calédonie. Si aujourd’hui il n’existe plus, c’est que la République l’a fait disparaître, ce qui est un crime contre l’humanité ; s’il existe, la République doit reconnaître ses droits, ou, pour le moins, au nom de l’égalité qu’elle proclame, doit lui reconnaître des droits équivalents à ceux du peuple kanak. Et pour commencer la République doit respecter les terres autochtones !

Comme Pouilly, Loudun est une ZAD, une Zone à Défendre. Ce n’est pas d’un barrage ou d’un aéroport qu’il s’agit. C’est de notre droit au respect, notre droit à ne pas être traité comme quantité négligeable, notre droit à faire reconnaître notre existence comme peuple à part entière, libre de disposer de lui-même et de son territoire. La République a le devoir de consulter démocratiquement, par référendum, les communautés autochtones impactées par ses décisions et sa politique absurdes. Les Autochtones européens de France ont le droit, d’où qu’ils soient, de se rendre en masse à Loudun, d’installer des tentes et de résister pacifiquement. Il faut forcer la République à prendre ses responsabilités et à payer cash les conséquences de ses erreurs. Chaque Loudun doit être le théâtre d’une résistance autochtone. « Sans violence, sans haine, sans armes », mais avec détermination, nous pouvons faire plier un régime politique qui n’a jamais compris que les rapports de force. La multiplication des ZAD entraînera une prise de conscience populaire et forcera une dynamique sans orientation politique, mais préoccupée seulement de l’avenir du peuple autochtone de ce pays.

En 1990 à Oka, les Mohawks du Canada ont résisté victorieusement à l’Etat fédéral qui voulait disposer de leurs terres. Nous n’aurons pas ce genre de victoire dans l’immédiat. Mais occuper le terrain et résister quelques heures, quelques jours peut-être, serait déjà une victoire qui, soyons en certains, en appellerait d’autres. Par sa bêtise, la République nous donne une opportunité de mener une lutte apolitique pour notre peuple, une lutte de harcèlement, à la Du Guesclin, qui nous réapprendra à être ensemble par delà nos divisions. Alors en attendant Jeanne d’Arc et notre Libération, soyons des Mohawks !

Antonin Campana

Commenter cet article

lafronde 11/09/2015 18:08

Après une pause estivale au terroir du midi, dans un vivre-ensemble librement choisi...
Résister localement aux oukases du pouvoir central n'est pas simple pour nous français, qui avons tout délégué à l'Etat. Collectivités locales et juridictions provinciales rayées de la carte lors de la Révolution. Ecole interdite aux Congrégations enseignantes pour être soumise à la République, secteur du logement réglementé et administré suite aux guerres, mouvement mutualiste étatisé sous Vichy (pour payer les frais d'Occupation de la Wermacht), collectivités locales réglementées et dotées par l'Etat, presse au mieux subventionnée, au pire étatisée, et pour faire taire les factieux, lois anti-discrimination à spectre large, et associations procédurières subventionnées.
Un cas devrait mobiliser la communauté locale, c'est la construction d'une mosquée dans votre ville. Au vu de ce qui est écrit dans le Coran, de la lecture - littérale - de ce livre par les islamistes intégristes (qui lisent l'intégralité du Coran), vous avez sans doute intérêt à éloigner ce danger. Vous pouvez prendre connaissance des sourates vous concernant (si vous êtes infidèle, mécréant, ou « associateur » sic) sur le site Islam et Vérité, site dûment dénoncé par l'épiscopat parisien, signe qu'il y a un enjeux.
Un autre moyen d'assurer la sécurité de la communauté locale dans sa collectivité locale est d'organiser sous l'égide du Maire – et des maigres pouvoirs de police que lui a laissé l'Etat – d'organiser un système local de sécurité soutenu par la connaissance, et la pratique des armes à feu. L'amicale des chasseurs ou le club de tir peuvent être utiles. (Pour les grandes villes anonymes, Thierry de Montbrial propose que les policiers puissent porter leur armes même hors service et dans les transports.)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents