Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Publié par Antonin Campana sur 2 Décembre 2021, 15:00pm

Catégories : #Les joies de la nation Frankenstein, #Conquête des droits

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Sur tous les plateaux télé on entend régulièrement deux mensonges éhontés :

Premièrement, on nous dit que les non-vaccinés occupent 80 à 90% des lits d’hôpitaux !

C’est faux !

Deuxièmement, on nous dit que les vaccinés ne font pas de formes graves !

C’est faux !

(Puis-je conseiller à Ivan Rioufol, le seul véritable contradicteur de la doxa officielle sur les plateaux télé, d'argumenter à partir des tableaux qui suivent ? Ils proviennent tous de la DREES, c’est-à-dire du très officiel service statistique du ministère de la santé, et sont donc "incontestables")

 

Voici, région par région, les admissions hospitalières entre le 18 octobre et le 14 novembre (source) :

 

Auvergne-Rhône Alpes :

Ensemble des hospitalisés : 673, dont 273 non-vaccinés, soit 59,4% de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 170 personnes, dont 84 non-vaccinés, soit 50,6% de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Bourgogne-France-Comté :

Ensemble des hospitalisés : 263, dont 105 non-vaccinés, soit 60 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 57 personnes, dont 24 non-vaccinés, soit 58 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Bretagne :

Ensemble des hospitalisés : 282, dont 100 non-vaccinés, soit 64.5 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 52 personnes, dont 14 non-vaccinés, soit 73 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Centre-Val de Loire :

Ensemble des hospitalisés : 238, dont 87 non-vaccinés, soit 63,4 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 83 personnes, dont 30 non-vaccinés, soit 63.8 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Corse :

Ensemble des hospitalisés : 37, dont 13 non-vaccinés, soit 64.9 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 17 personnes, dont 10 non-vaccinés, soit 41 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Grand Est :

Ensemble des hospitalisés : 430, dont 160 non-vaccinés, soit 62,8 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 142 personnes, dont 81 non-vaccinés, soit 43 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Hauts-de-France :

Ensemble des hospitalisés : 485, dont 203 non-vaccinés, soit 58 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 152 personnes, dont 69 non-vaccinés, soit 54.6 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Ile-de-France

 Ensemble des hospitalisés : 1109, dont 494 non-vaccinés, soit 55,4 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 385 personnes, dont 223 non-vaccinés, soit 42 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Normandie :

Ensemble des hospitalisés : 221, dont 64 non-vaccinés, soit 71 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 69 personnes, dont 31 non-vaccinés, soit 55 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Nouvelle-Aquitaine :

Ensemble des hospitalisés : 517, dont 196 non-vaccinés, soit 62 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 153 personnes, dont 61 non-vaccinés, soit 60 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Occitanie :

Ensemble des hospitalisés : 355, dont 164 non-vaccinés, soit 53,8 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 157 personnes, dont 75 non-vaccinés, soit 52.20 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Pays de la Loire :

Ensemble des hospitalisés : 523, dont 129 non-vaccinés, soit 75.3 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 130 personnes, dont 49 non-vaccinés, soit 62.3 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

Provence-Alpes-Côte d’Azur :

Ensemble des hospitalisés : 616, dont 294 non-vaccinés, soit 52.3 % de vaccinés !

En soins critiques (donc forme grave) : 155 personnes, dont 85 non-vaccinés, soit 45 % de vaccinés !

Hospitalisations Covid : moins de 40% de non vaccinés ! Comment peut-on nous mentir à ce point ?

En additionnant tous ces chiffres, on voit que sur l’ensemble de la France métropolitaine, entre le 18 octobre et le 14 novembre :

  • 5749 personnes ont été hospitalisées avec le COVID ;
  • Parmi elles, 2282 personnes n’étaient pas vaccinées.

Autrement dit, les non vaccinés occupent en réalité moins de 40% des lits d’hôpitaux !

La majorité des lits d’hôpitaux (60%) est occupée par des gens vaccinés !

Selon les chiffres mêmes du ministère de la santé, les vaccinés occupent, selon les régions, entre 53.8 et 75,3 % des lits d’hôpitaux. Cela signifie que les médecins (de plateaux ou pas) et les commentateurs télé qui affirment que les hôpitaux débordent de non-vaccinés mentent !

 Ils nous mentent effrontément !

Il y a également beaucoup à dire sur le slogan « les-vaccinés-ne-font-pas-de-formes-graves » (en admettant que se retrouver à l’hôpital n’est pas déjà le signe d’une forme grave !) :

  • 1722 patients Covid ont été hospitalisés en soins critiques ;
  • Parmi eux 836 n’étaient pas vaccinés.

Autrement dit, entre le 18 octobre et le 14 novembre, 886 personnes vaccinées ont été hospitalisées pour une forme grave contre 836 personnes non vaccinées. 51.45% des admissions en soins critiques concernent donc des personnes vaccinées !

 Ceux qui affirment que la vaccination permet d’éviter les formes graves mentent !

Les vaccinés font aussi des formes graves !

Qu’on arrête donc de nous mentir. Que les journalistes fassent leur travail (en fait, ils le font, car leur travail consiste à nous désinformer). Les hôpitaux ne sont pas occupés à 80% par des patients Covid non vaccinés. Dans certaines régions, c’est même presque l’inverse. Tous ceux qui disent le contraire sont soit des ignorants, soit des VRP de Big Pharma. Pensent-ils qu’ils n’auront pas à s’expliquer ?

Antonin Campana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Note : Vérifications tableaux sur site :
On observe l’indication de quatre pièces jointes :

Les tableaux de l’article ci-dessus proviennent de « tableaux_reg.pdf » (copie).
Les trois autres P.J. concernent des graphes des autres éléments des tableaux :
- « Nombre de tests RT−PCR positifs pour 100 000 personnes »
- « Entrées en hospit. conv. pour un million de personnes »
- « Entrées en soins critiques pour un million de personnes »

Ces graphes sont issus aussi des tableaux
Ils montrent des courbes de nombre de cas de non-vaccinés bien plus élevés par rapport aux « vacciné » qui servent de références sur les plateaux télé, etc.
Or, ils sont rapportés à des nombre bien plus petits, la « Population résidente suivant statut vaccinal », et non à la population totale de « vaccinés » et « non vaccinés » !
Il y donc tromperie manifeste d’abord de la part de ceux qui établissent ces graphiques et surtout des décideurs et des médias qui s’y réfèrent sans vérification.
Répondre
A
M. Campana,
Les tableaux montrent que, statistiquement (en pourcentage de la population concernée), les vaccinés sont moins présents en soins intensifs. Le nombre brut de personnes en soins intensifs (Vaccinés vs Non vaccinés) ne voulant rien dire, les populations de référence n'étant pas égales, loin de là.
Conclusion : Vous êtes trop pressé de trouver dans les tableaux ce que vous y cherchez et en oubliez de les lire correctement.
On peut mathématiquement en tirer la conclusion qu'il y a effectivement un plus faible taux de formes graves avec le vaccin que sans le vaccin. Vous avez tort de raisonner en brut.
Je précise que, pour ma part, je ne veux pas être vacciné. J'ai peur de leurs effets secondaires et considère que la (future) décision politique de les imposer à toute la population est un crime contre les libertés publiques.
Cordialement
B. A.
Répondre
S
Cher Bruno,

Le plus important est la démonstration claire que le vaccin ne protège pas des formes graves quand bien même il y aurait moins de formes graves parmi les vaccinés que les non vaccinés. C'est l'argument ultime des vaccinateurs de nous dire qu'il exclut les formes graves.

Si on récapitule :

- le vaccin n'empêche pas d’attraper le Covid

- le vaccin n'empêche pas de transmettre le Covid

- le vaccin n'empêche pas de faire des formes graves du Covid (quand bien même il en diminuerait le risque).

- le vaccin doit être repris une 3ème fois en 7 mois, probablement une 4ème pas longtemps après à voir ce qui se passe en Israël.

En résumé cette saloperie ne fonctionne pas ou alors à la marge en étant gentil.

Les effets secondaires graves du vaccin sont vérifiables sur Eudravigilance et le Vaers aux US.

Vous trouvez qu'avec tout ça et pour une maladie qui tue moins de 0.3 % des contaminés le bénéfice risque n'est pas discutable et la vaccination forcée légitime ?

Vous ne vous demandez pas pourquoi on nous ment autant et pourquoi on s'acharne à vouloir injecter les 10 % de français qui résistent ?

Vous avez peur des effets secondaires et vous avez raison mais ne restez pas dans un raisonnement sanitaire. tout ce qui se passe n'a rien de sanitaire.

Comprenez bien que ce n'est pas de vacciner qui les intéresse, ils savent que ça ne protège pas. ce qu'ils veulent c'est coller un pass sanitaire à tout le monde pour nous coller ensuite le passeport numérique autrement dit un passeport mouchard et le début d'une surveillance généralisée.

Ils veulent nous contrôler car ils ne contrôlent plus rien. Ils achètent du temps en imprimant des biffetons mais ils savent qu'une grave crise se profile et que ce jour là nous devrons être de dociles moutons dans l'enclos.
A
Bonjour,
Qui vous parle de statistiques par rapport aux populations concernées ? Je vous dis simplement, preuves à l'appui, que l'assertion selon laquelle il y aurait 80 ou 90% de non vaccinés en hospitalisation (entendu encore hier soir sur Cnews) est fausse, comme est fausse l'assertion selon laquelle les vaccinés ne font pas de formes graves ! Lisez correctement mon article.
Cordialement,
AC

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents