Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Pfizer : une mafia au-dessus de tout soupçon ?

Publié par Antonin Campana sur 7 Août 2021, 11:06am

Catégories : #Conquête des droits

Pfizer : une mafia au-dessus de tout soupçon ?

Des dizaines de millions de gens acceptent avec confiance l’injection dans leur corps d’un produit expérimental vendu par Pfizer. Pfizer est un fleuron de l’industrie pharmaceutique, une industrie qui, comme toutes les industries, veut « faire de l’argent », le plus possible. Le problème est que notre santé est le marché sur lequel prospère cette industrie. En d’autres termes, Pfizer et tous les autres labos, n’ont aucun intérêt à ce que vous alliez bien.

En fait, si l’on se fie aux décisions de justice qui condamnent périodiquement Pfizer, il apparaît que cette société est particulièrement corrompue, malhonnête, voire pourrie, et n’a qu’un souci très relatif des impacts indésirables de ses médicaments sur ceux qui les prennent.

Petite sélection des affaires Pfizer :

  • 2009 : Pfizer est condamné à 2,3 milliards d’amende par la justice américaine pour corruption de médecins, promotion de médicaments mettant des vies en danger, falsifications de données (source).

 

  • 2010 : Pfizer avoue avoir versé en six mois 20 millions de dollars à 4500 médecins ainsi que, dans le même laps de temps, 15.30 millions de dollars à 250 centres médicaux universitaires et groupes de recherches afin qu’ils recommandent ses produits (ces chiffres concernent uniquement les Etats-Unis, à l’exclusion donc des autres Etats) (source).  

 

  • 2012 : Pfizer est condamné à une amende de 60 millions de dollars pour « corruption systémique » de médecins, de hauts responsables de la santé, de politiciens, de membres de gouvernement, et cela dans plusieurs pays (source).

 

  • 2015 : Pfizer est condamné à une amende de 15 570 dollars et à une confiscation de 468 000 dollars pour corruption de fonctionnaires avec l’intention de gagner des affaires (source).

 

  • 2016 : Jerôme Cahuzac affirme que son compte illégal en Suisse a été alimenté par Pfizer lorsqu’il était en charge des médicaments dans le cabinet du ministre de la Santé Claude Evin (source).  

 

  • 2016 : Pfizer est condamné à une amende de 84,2 millions de livres pour avoir augmenté le prix de son médicament de 2600% (les patients épileptiques ne pouvaient passer à un autre médicament sans perdre le contrôle des crises. Ils constituaient donc une clientèle captive !). La condamnation sera annulée en appel. (source).

 

Nous ne voulons pas alourdir ce texte mais sachez que Pfizer a été mêlé à bien d’autres affaires sordides, notamment celle du Trovan au Nigéria, où Pfizer a fait des essais en prenant des enfants comme cobaye, provoquant la morts de plusieurs d’entre eux et des lésions cérébrales à de nombreux autres (photo illustrant l’article, source).

Après avoir lu ces quelques lignes et après les avoir validées en faisant quelques recherches sur internet, celui qui fait encore confiance aux “études“ cliniques produites par Pfizer pour vendre son “vaccin“ (95% d’efficacité disaient-ils) est soit un kamikaze, soit un naïf, pour ne pas dire autre chose. Concrètement, en France, en six mois, le vaccin Pfizer c’est 761 morts, 2551 mises en jeu du pronostic vital, plus de 1800 problèmes cardiaques (dont 1075 « graves »), 681 AVC, 832 thromboses « graves », en tout 8689 « cas graves » (source). Et cela ne fait que commencer !

N.B : Nous avons exposé le cas du laboratoire Pfizer, mais sachez que les autres labos (Astrazeneca, Moderna, etc.) sont aussi corrompus et pourris que celui-ci.  Tous ont fait l’objet de condamnations. Tous ne voient que l’argent qu’ils peuvent se faire sur notre santé, dont ils se fichent pourvu qu’ils gavent leurs actionnaires.  

L’information n’est pas cachée. Alors, avant de faire vacciner vos enfants, prenez la peine d’aller la chercher. Vous ne la trouverez pas sur BFM-TV !

Antonin Campana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Patrice Müller 09/08/2021 21:37

Bonsoir, super article ! Merci.
Il me semble que vous êtes bien au point sur toutes les questions de pharmacovigilance et j’ai donc hésité à poser ma question...
Les 8’689 cas graves ne peuvent pas correspondre à des personnes physiques n’est-ce pas? Car les données sont des occurrences d’effets secondaires et un même patient peut avoir plusieurs effets secondaires en même temps (d’après ce que j’ai compris).
Du coup, c’est des malins ceux qui ont conceptualisé la pharmacovigilance... on ne peut pas savoir combien de personnes sont touchées :-(

Antonin Campana 09/08/2021 22:58

Un même patient ne peut mourir plusieurs fois...

Jean Claude 07/08/2021 15:17

Coïncidence ?
Entre 2018 et 2020, Bill Gates (autre grand amateur d'expérimentation humaine illégale en Afrique et d'adolescentes prépubères), a discrètement acheté assez d'actions de Pfizer pour en être aujourd'hui le plus gros actionnaire,
Mon petit doigt me susurre que les dividendes versés au titre des exercices 2021 et 2022 seront exceptionnels.

Guibert 07/08/2021 14:00

Bonjour,
vous avez mal lu le rapport de pharmacovigilance: les morts, et autres accidents graves ne sont pas tous, loin s'en faut, attribuables à la vaccination. Quand vous observez pendant plusieurs semaines une population de plusieurs millions d'individus, majoritairement âgés ( les vaccinés), vous notez un certain nombre d'AVC, thromboses, hémorragies cérébrales, décès etc...Attribuer une responsabilité directe à l'injection du vaccin réclame une analyse de tous les cas - faite et explicitée dans le rapport- permettant la mise en évidence de pathologies inhabituelles qualitativement et/ou quantitativement par rapport aux morbidités et mortalités habituelles pour une même population pendant la même période. Dans le cas précis, les myocardites et péricardites sont inhabituellement nombreuses chez des sujets "jeunes" et sont considérées comme liées au vaccin. Pour le reste, il n'y a pas d'augmentation des décès et autres pathologies graves: "Le nombre de cas de décès hors COVID rapporté au nombre de cas de décès déclaré au système de pharmacovigilance Français est très inférieur au nombre de cas attendus de décès dans la population correspondante, soit en termes de mortalité totale(3%des cas attendus),soit en termes de morts subites ou sans cause identifiées(20%des cas attendus)".
Ce virus rend fou beaucoup de gens, y compris nos dirigeants. Les mesures successivement mises en place sont souvent irrationnelles et extravagantes. Nous devons garder l'esprit clair et critique. Ne rajoutons pas à la folie ambiante des erreurs grossières.
Amitiés.
Dr M. Guibert

Antonin Campana 07/08/2021 18:37

"ce rapport présente uniquement les effets indésirables pour lesquels le rôle
du vaccin est confirmé ou suspecté, seul ou avec d’autres médicaments, et a été validé et
enregistré comme tel par le CRPV qui l’a pris en charge" chapitre "Périmètre et vaccin concerné" que vous trouverez par exemple dans le rapport n°3 (les autres rapports renvoient aux "rapport précédent".

Antonin Campana 07/08/2021 18:25

SVP relisez les rapports : "Dans le cadre de la surveillance renforcée des vaccins contre la COVID‐19, le centre régional
de pharmacovigilance (...) assurent la synthèse et le suivi des effets indésirables rapportés avec le
vaccin Pfizer – BioNTech Comirnaty". Les rapports pointent bien les effets indésirables des vaccins comme l'indiquent aussi leur intitulé.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents