Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Avilissement des Blancs : l’autochtonisme ou l’effacement !

Publié par Antonin Campana sur 14 Juin 2020, 12:55pm

Catégories : #Antijaphétisme, #Conquête des droits

Avilissement des Blancs : l’autochtonisme ou l’effacement !

 

Macron : « Le racisme est une trahison de l’universalisme républicain » ! Ainsi, celui qui préside le régime en place établit-il très justement une relation entre le racisme et l’universalisme républicain. Il a tout à fait raison, à ceci près que le racisme n’est pas une trahison de l’universalisme républicain mais une conséquence de l’universalisme républicain. Le racisme découle du vivre-tous-ensemble comme le pue vient de la plaie.

Significativement, la déclaration de celui qui préside le régime intervient dans le contexte d’une puissante dénonciation allochtone du « suprémacisme blanc », des « policiers blancs » et des « Blancs » d’une manière générale. Mais, notons-le, Macron ne pointe en aucune façon ce racisme anti-blanc. Au contraire, il lui apporte un soutien quasi-officiel. Il aurait donc du dire, pour être plus conforme à son idée profonde, puisque c’est de cela qu’il s’agit exactement : « le racisme blanc est une trahison de l’universalisme républicain ».

En fait, les évènements en cours, dont les conséquences seront importantes, nous montrent une nouvelle fois que les sociétés multiraciales ne marchent pas. Or, problème, le régime postule que l’universalisme qui le fonde et le structure permet de faire vivre ensemble des hommes de toutes les couleurs. Alors, comment faire quand la théorie et les principes proclamés se heurtent aux faits, quand l’intégration est « en panne », que les replis sont « communautaires », que le racisme s’exprime dans toutes les directions possibles et que la guerre civile et raciale arrive à grands pas ? La République se serait-elle trompée ? Le droit universel qu’elle dit exprimer et qui fonde son ouverture au genre humain ne serait-il qu’un pur délire intellectuel ? La République ne serait-elle qu’une erreur tragique et son projet une monstruosité qui se terminera comme il a commencé : dans le sang ?  Cependant, puisque par essence la République ne peut être une erreur ni son projet une monstruosité, comment un républicain pourrait-il concilier l’utopie promise avec ce qu’elle a produit dans la réalité ?

Dans un premier temps, il est bien sûr possible de nier les faits. Par le passé, le régime ne s’en est d’ailleurs pas privé. Mais vient toujours un moment où le réel s’impose. Le mieux est alors, technique républicaine récurrente, héritée de la Révolution, le mieux est de désigner un bouc émissaire. La méthode est toujours la même : trouver un groupe, hier les aristocrates, aujourd’hui les Blancs, et l’avilir.

Le régime va donc construire un système d’avilissement fondé à la fois sur l’enseignement d’une histoire falsifiée (histoire de l’esclavage, du colonialisme, des heures-les-plus-sombres…), et sur une dénonciation récurrente du racisme blanc d’aujourd’hui (le racisme des autres groupes étant, quant à lui, soigneusement occulté). La persistance du racisme d’hier dans le racisme d’aujourd’hui prouve que le racisme est dans la nature biologique et culturelle des Blancs. Ce racisme, que dénonce celui qui préside le régime, explique les problèmes rencontrés par l’universalisme républicain. Si cet universalisme ne marche pas, c’est en effet qu’il a été « trahi ». Trahi par les Blancs, bien sûr. Comprenons bien : l’avilissement des Blancs sert principalement à expliquer le fiasco du projet universaliste, de manière à préserver celui-ci.

Cette stratégie d’avilissement calculé, doublée d’un enseignement du mépris aboutissant à la soumission ethnomasochiste des Blancs honteux (les bobos urbains, antifas et consorts), a été décidée il y a une quarantaine d’année (il faut hiérarchiser nos ennemis : ce système n’a pas été produit par les cervelles de moineaux indigénistes, qui ne font que le réciter). Le nouveau dogme-Système pose que par atavisme les Blancs (et pas seulement les « policiers blancs ») ne jouent pas le jeu du vivre ensemble, d’où les tensions raciales observées, d’où aussi la nécessité d’obliger les Blancs à reconsidérer leur histoire, leur culture, leurs comportements, leurs « silences », leur « suprémacisme » (lois mémorielles, repentance…), d’où la nécessité de contraindre les Blancs (lois antiracistes, associations antiracistes, justice racisée…), d’où enfin la nécessité de forcer les Blancs à laisser la place (discrimination positive).

Afin de préserver l’universalisme républicain, le régime a donc dépassé le stade du simple racisme : il a versé dans ce que nous avons nommé l’antijaphétisme (Glossaire). Tout cela traduit une volonté de déposséder définitivement les peuples blancs, de les remplacer sur leurs terres ancestrales, de les faire disparaître. Réduire un groupe racial ou un groupe d’identité au racisme, c’est-à-dire, dans notre société, au mal absolu, équivaut à réclamer sa destruction. Dans l’ancien Testament, les Hébreux réduisent les peuples cananéens à l’idolâtrie, le mal absolu dans la Bible. Cela justifiera à leurs yeux l’extermination des peuples cananéens, le vol de leur terre et de leurs biens, la mise en esclavage des survivants. « Les Blancs sont racistes » : l’acte d’accusation est terrible et demande soit l’acquittement avec réparation, soit l’enfermement moral avant effacement biologique et culturel. Mais ne doutons pas que le jugement a déjà été prononcé. Comme les Cananéens avant leur extermination, l’infériorité morale des Blancs a déjà été décrétée, ainsi d’ailleurs que leur placement sous surveillance (des ligues antiracistes et de la « Justice »). La fonction d’un système d’avilissement est de désamorcer les consciences pour rendre possible le génocide. Tous les systèmes d’avilissement ont toujours, en tous lieux et de tous temps, fonctionnés de la même manière et ont tous aboutis, tôt ou tard, à l’oppression et à l’extermination du groupe avili. Mieux vaut en être conscient.

Les Blancs, désunis, dissociés, divisés, sont le point faible des sociétés multiraciales. Il est donc « normal » que le Système les choisisse comme boucs émissaires de son naufrage. Il est tout aussi « normal » que les minorités embrayent derrière le Système pour tirer avantage de la situation. Ce qui n’est pas normal est la fidélité des Blancs au régime qui les détruit.

Y-a-t-il quelque chose qu’ils ne comprennent pas dans l’expression « universalisme républicain » ? Comment peut-on encore, en 2020, ne pas comprendre que la République ouvre par nature sur la multiracialité et le Grand Remplacement ? Et, pour ceux qui l’auraient compris, comment peut-on ne pas envisager alors la sécession ?

Cette explosion, depuis quelques jours, de racisme antiblanc assumé, d’antijapahétisme et de haine ne sera pas sans conséquences. Jusqu’à présent les races n’existaient pas. Aujourd’hui, définitivement, elles existent. On nous force à nous penser racialement puisqu’on nous désigne racialement. D’autre part, tant au niveau des symboles utilisés, des slogans ou de l’implication des relais oligarchiques, il se pourrait que nous soyons face à une révolution de couleur. L’objectif de l’affaire serait alors de faire franchir au Système une nouvelle étape : de ce point de vue aussi, il y aura sans doute un avant et un après. Enfin, les Autochtones blancs sont maintenant dos au mur. La pression va encore s’accentuer. A terme, ils devront soit s’organiser pour défendre leur droit à l’existence, soit, toujours fidèles à l’universalisme républicain, se laisser tranquillement exterminer. Décidément, ce sera l’autochtonisme ou l’effacement.

Nous vivons une époque extraordinaire !

Antonin Campana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Didier 23/06/2020 21:03

L'image "Mort aux blancs" est un montage bien joué

Antonin Campana 14/08/2020 07:32

Pourquoi serait-ce un montage ?

Olivier 13/08/2020 19:56

Par souci d'honnêteté, ne faudrait-il pas alors la retirer ?
L'autochtonisme se fonde sur des bases honnêtes qui lui donnent sa crédibilité.
Il me semble souhaitable de se maintenant dans l'honnêteté.

Jean Claude 21/06/2020 19:46

Bonsoir Olivier,
Pardonnez-moi de m'être mal exprimé. Par "se préparer à se battre tout seul", j'entendais essayer de sauver votre peau et celle de votre famille lors de la prochaine guerre ethnique, rien de plus.
Quant au groupe autochtone qui pourrait être capable de faire pression sur une oligarchie possédant des médias de masse qui maitrisent le Brain Hacking : eh bien! je serai enchanté d'en faire partie, quoique à une certaine distance, dès sa formation.
Le concept est bien fondé et me plaît ausssi, il ne reste plus qu'à créer le groupe.
Ayant un peu perdu le contact avec les merdias francophones, je crois savoir qui est EZ (qui communique aussi sur Internet), mais j'avoue ne pas avoir la moindre idée de qui peut être GI.
Cordialement,
Jean Claude

Olivier 13/08/2020 19:59

EZ = Eric Zemmour
GI = Génération Identitaire
Ma discrétion, pour gêner le travail des robots de détection parcourant l'internet, était probablement inutile...

Olivier 17/06/2020 23:09

Cet article est dur et juste !

"Ce qui n’est pas normal est la fidélité des Blancs au régime qui les détruit."

J'aime le côté littéraire de ce passage, le paragraphe qui suit, formulé en questions, puis la conclusion. Il y a un sacré dynamisme dans l'écriture.

Je ne sais pas si la phrase était vraiment une question, mais au cas où, je répondrais ceci :

"La pensée dominante écrase toute réflexion autonome. La plupart des gens sont terrorisés à l'idée d'être ostracisés et pour éviter ce risque ingèrent docilement ce que les médias leur suggèrent de penser. Ces derniers sont sélectionnés par les puissants et formattent les esprits en utilisant une rhétorique basée sur la bien-pensance naïve, une arme de conviction tyranique contre laquelle il est difficile de lutter."

"Enfin, les Autochtones blancs sont maintenant dos au mur"

Je crains malheureusement que ce soit comme d'habitude : les puissants qui nous gouvernent ont intérêt à ce que l'économie tourne bien, peu importe qui la fait tourner. Ils calmeront le jeu en payant ou en favorisant les immigrés, au détriment des autochtones. Les puissants n'en seront pas affectés, ils conserveront leur rente et vivront heureux dans leur monde hors sol.

Olivier 20/06/2020 21:45

"En face de ce rouleau compresseur cérébral, une seule arme : casser la TV et se préparer à se battre tout seul."

Seul un groupe peut faire pression, je le crains... L'autochtonisme pourrait former un groupe car c'est un concept bien fondé (et j'ai été content de le découvrir ici). Mais les mondialistes/immigrationnistes, drapés dans leur tunique de bien-pensance, ont le jeu facile pour dénigrer ce courant et l'associer au racisme.

A propos de la télévision, pendant le confinement, je me suis mis à regarder le replay de CNews où intervient E.Z. et je trouve qu'il fait un gros travail d'abattage d'idées reçues, avec courage et détermination. Il a même défendu G.I. Le seul truc que j'aurais à lui reprocher, hormis sa tendance à s'exprimer de façon agressive, c'est qu'il ne voit pas assez le bénéfice des élites dominantes : ils ont un intérêt financier à favoriser l'immigration pour augmenter le nombre de consommateurs et conserver leur rente.

Jean Claude 18/06/2020 17:57

Bien vu, mais :
"La plupart des gens sont terrorisés à l'idée d'être ostracisés et pour éviter ce risque ingèrent docilement ce que les médias leur suggèrent de penser." me paraît incomplet.
Depuis les années 60, le lavage de cerveau télévisuel a bien évolué.
Au début, ils utilisaient de méthodes pavloviennes basées sur la répétition, puis dans les années 80 ils sont passé au subliminal et à l'association émotionnelle, bien plus efficaces.
Les années 2000 ont vu l'émergence du "Brain hacking" comme nouvelle science expérimentale. Il s'agit de l'étude et de l'utilisation systématique de tous nos biais cognitifs pour infuser des certitudes inconscientes mais irréfutables dans notre cerveau.
Ça fonctionne parfaitement, avec des résultats de zombification époustouflants, supérieurs à 95% de succès.
Il suffit d'écouter ses voisins répéter servilement la télé de la veille pour tout comprendre.
C'est - entre autres raisons - pourquoi ils veulent isoler l'individu devant sa télé ou son smartphone et couper le lien social en emprisonnant les gens chez eux.
En face de ce rouleau compresseur cérébral, une seule arme : casser la TV et se préparer à se battre tout seul.
bon courage...

Jean Claude 15/06/2020 09:59

Bonjour Antonin,

Je vois qu'Overblog n'accepte pas les balises html dans les commentaires, je l'ignorais. Celle-ci était pourtant inoffensive, mais leurs règles de sécurité sont sans doute justifiées. L'adresse du site américain en question est :

http://www.deagel.com/country/France_c0072.aspx

Bonne préparation,

Jean claude

Jean Claude 14/06/2020 19:42

Bonsoir Antonin,
Un petit élément supplémentaire de prospective, si tant est que ce soit nécessaire tant votre avertissement est limpide :
Un site d'analistes militaires américains pas vraiment optimistes sur l'avenir de l'Occident en 2025
En plus, le site est écrit en .aspx, c'est à dire en MS dot.net couplé avec C#, le langage informatique de réseau le plus difficile et ch..nt à écrire.
Je sais de quoi je parle, j'ai voulu écrire, dans le temps, un forum en asp et ç'a ma pris trois ans.
Ce sont donc de grosses têtes à prendre au sérieux.
De quelle couleur seront les survivants ?
Soyez tous vigilants, le couteau est au coin de la rue...
Bon courage,
Jean Claude

Antonin Campana 15/06/2020 10:57

Bonjour Daniel,
Jean Claude vient de l'ajouter.
AC

Daniel 15/06/2020 10:46

Merci du renseignement mais il serait plus pratique de joindre le lien vers ce site!
Merci d'avance

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents