Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Horloge du Grand remplacement : encore 2 mn avant l’extinction. Vite, préparons les Municipales !

Publié par Antonin Campana sur 10 Juin 2019, 15:50pm

Catégories : #Perspectives Autochtones

Horloge du Grand remplacement : encore 2 mn avant l’extinction. Vite, préparons les Municipales !

Notre peuple va-t-il mourir ?

Au regard du résultat des élections européennes et des réactions de « notre camp », c’est faire preuve d’un optimisme exagéré que de répondre « peut-être ». Si j’étais un peu plus objectif et un peu moins impliqué, je dirais que c’est déjà plié.

En 2003, l’hebdomadaire Marianne sortait un numéro sur ce que sera le peuple « français » vers 2030 (N°316 du 12 au 18 mai 2003). La revue, assistée de l’INED et de l’INSEE, explorait plusieurs scenarii en fonction des flux migratoires. Le scénario 3, le plus apocalyptique, envisageait l’arrivée de 500 000 à 1 million de « migrants » par an. Selon ce scénario, la France aura, dit l’hebdomadaire,  « 65 millions d’habitants en 2025, 100 millions en 2040 et 180 millions en 2060 » !

65 millions en 2025 ? Mais la barre des 65 millions a été atteinte… en 2013  et la France compte déjà, au 1er janvier 2019, plus de 67 millions d’habitants ! La réalité semble donc dépasser les hypothèses du pire des scenarii envisagés.

Petit problème d’écolier : sachant d’une part que la population autochtone régresse et vieillit (1.44 enfant par femme selon Marianne) ; sachant d’autre part que, selon le scénario 3 établi par les projectionnistes de l’INED, de l’INSEE et du commissariat général au Plan sollicités par Marianne,  la France comptera 100 millions d’habitants en 2040 ; sachant enfin qu’il y a aujourd’hui environ 25% d’allochtones dans notre pays, soit  17 millions d’individus environ, quelle sera la proportion d’autochtones et d’allochtones en 2040 ? Combien d’autochtones jeunes et d’autochtones âgés trouvera-t-on ? Sachant que le taux de fécondité des femmes immigrées est de 2.7 enfants par femmes (chiffres INSEE) et que l’essentiel des « migrants » est composé d’hommes jeunes, combien d’allochtones jeunes et d’allochtones âgés arpenteront nos rues en 2040 ? Faites le même exercice pour 2060.

Et Marine Le Pen se réjouit ! Elle se réjouit des 23.31% de Jordan Bardella ! Mais c’est une catastrophe ! Si l’on ajoute toutes les voix des listes, comment dire, « populistes » ( RN, Debout la France, Asselineau, Philippot) on obtient à peine plus de 28% des suffrages. Si l’on additionne les voix qui se sont portées vers les mouvements historiquement immigrationnistes (LREM, LR, écologistes, socialistes…) on totalise plus de 65% des suffrages ! Cela veut dire, et tout le monde le sait, que MLP ne sera pas élue en 2022 (même si elle l’était, cela ne changerait rien, mais bon…).

2022 ! 2022 est à 3 élections présidentielles de 2040 ! Et que propose-ton dans « notre camp », parmi les autochtones conscients ? RIEN !

Ah si : le Rassemblement National prépare tranquillement les élections municipales de 2020, et s’apprête déjà à engloutir de précieuses énergies dans les élections perdues de 2022. Alors qu’il faudrait entamer d’urgence une stratégie autochtoniste de mise en résilience de notre peuple, le projet politique le plus audacieux qu’on ait entendu est encore celui de Marion Maréchal qui propose… l’union des droites !

L’union des droites ! On dit que dans Byzance assiégé, on discutait du sexe des anges. Nous, alors que se profile notre extinction en tant que peuple, en tant que race, en tant que culture et en tant que civilisation, nous parlons des municipales et d’union des droites ! A se taper la tête contre un mur !

Comment le crier ? Comment faire savoir que tout cela est hors sujet, hors proportion, inadapté, en décalage complet avec les réalités, les enjeux et le tic-tac de l’horloge ! Tout cela est complètement surréaliste et donne l’impression d’un monde de fous. Sommes-nous définitivement coupés du monde qui nous entoure ? Sommes-nous autistes ? Ou bien sommes-nous sidérés par le poids de l’évènement historique cataclysmique qui s’abat sur nous ?

Les générations suivantes nous maudiront. Et quand je dis « nous », je ne parle pas des « endormis » qui ne voient rien. Je parle des « conscients » qui ne font rien.

Antonin Campana

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lafronde 21/06/2019 21:06

Assez de défaitisme dans les commentaires. Faire connaître ce site sur les autres forum. Pour ma part, le dernier scrutin montre un réveil de la France périphérique. Le RN selon ses dirigeants met le cap sur les scrutins locaux. Si le RN sait rassembler au niveau municipal, alors toute la France périphérique peut se sortir de la tutelle mondialiste des métropoles. Le moment venu, je verrai bien un Gouvernement de la France périphérique faire Sécession du régime macroniste ! Dès qu'il y aura une large base régionale patriote, ces régions pourront faire la grève de l'impôt et lancer la désobéissance civile.

yoananda 18/06/2019 00:20

Non, les générations suivantes ne nous maudirons pas parce qu’elles ne seront pas française, pas blanches, pas nous … tout simplement. Est-ce que les américains maudissent les indiens d’Amérique qu’ils ont remplacés ? ben non. A la rigueur les quelques indiens rescapés le font, mais c’est tout.

Oui, c’est déjà plié. J’avais écrit à l’époque sur mon blog que la der des dernières chances au niveau politique c’était 2017, parce que si Macron gagnait, il serait probablement ré-élu, et que donc 10 années de Macron ça ferait un différentiel démographique trop important pour jamais revoir une chance pour les blancs de se protéger de l’invasion migratoire.
Depuis les choses ont empirées, et, même si illusoirement on peut se dire qu’il reste assez de blanco en France pour renverser encore la vapeur, ce n’est que ça, une illusion. Entre les gaucho, les écolo, les droitard anti-natio, les immigrés, toutes les familles métissées, les ignorants, les aveugles, les lâches, ben il ne reste simplement plus assez de monde.
Non seulement Macron à gagné, mais comme l’explique l’article en 2019 on en est à l’union des droites, et en 2050 les 3 derniers « fachos racistes » du pays en seront encore à espérer que l’un des leurs dépose une tête de porc devant une mosquée pour déclencher la tant attendue guerre civile qui permettra de bouter l’africain au sud de la méditerranée.

Comme disait ché plus qui : « de défaite en défaite jusqu’à la victoire ».

Oui, c’est plié.
Pour la France en tout cas.
Pour la race blanche, je ne sais pas, mais ça ne se présente pas très bien, faut le dire. Même les pays « fermés à l’immigration » ont une natalité qui laisse peu de doutes.

Bien avant 2017 j’avais déjà fait tous ces calculs proposés ici, et écrit les résultats sur mon ancien blog. J’avais regardé au niveau des naissances (et oui parce que à priori les naissances permettent de savoir qui va voter 18 ans plus tard). J’avais regardé le rapport de force « viril » entre hommes en age de combattre. (parce que bon, le rapport de force électoral ne dit pas tout)

C’est déjà plié. C’est pour ça d’ailleurs que j’avais fermé mon blog. En 2015, après les attentats Charliesque, les français sont descendus en masse dans les rues, non pas pour bouter un seul islamiste hors du pays, non pas pour aller les chercher jusque dans le chiotes, selon l’expression consacrée, mais pour refuser la violence, pour refuser de lutter donc, pour vivrensemble. Ce jour la, la France est morte. Mais elle ne sait pas.
L’attentat Bataclanesque ou Nicesque ne furent que redites, en pire, des gens avec fleurs et nounours réunis pacifiquement, moutonesquement, priant le Dieu état de les laisser continuer à aller sur les terrasses et à faire la fête.
Si le peuple français n’était pas déjà mort, ça aurait du chier des bulles sévères dans les banlieues. Depuis, les français restant serrent les fesses ou les dents.

Le peuple français est mort, pour moi en 2015, mais il avait bien préparé le terrain avant. J’ai fait mon deuil, je continue à vivre. En tant qu’apatride dans mon propre pays.

Bon disons, si vous préférez qu’il n’est pas mort, son coeur bat encore, mais comme la gazelle qui s’est fait chopper par le lion, il est en état de sidération. C’est un état d’anesthésie qui évite la souffrance à l’animal pendant qu’il se fait dévorer « vivant ». Il est vivant, mais en sursis et n’a aucune chance d’en réchapper. Donc mort …
C’est l’état du peuple français : la sidération pendant qu’il se fait dévorer. Personne ne bouge, n’ose bouger.

Antonin Campana 18/06/2019 07:41

Vous êtes très pessimiste, mais comment vous donner tort ?

Karpos 16/06/2019 06:22

C'est au moment où, intellectuellement, socialement, par le développement de l'aisance, des arts, par l'élévation du niveau général, les nations paraissent s'être le plus perfectionnées et avoir atteint la situation la plus brillante, qu'elles donnent des preuves d'arrêt dans leur croissance et même de recul par la réduction progressive de la natalité.
[…]
La natalité peut être insuffisante au point de vue relatif et au point de vue absolu.
L'insuffisance de la natalité est relative quand, tout en excédant la mortalité, la natalité dépasse celle-ci beaucoup moins dans une nation que chez les nations voisines et concurrentes, de façon que les proportions numériques et l'équilibre des forces soient modifiés au détriment de la nation la moins prolifique.
Cette insuffisance relative de la natalité a surtout des inconvénients politiques et militaires ; elle peut conduire, toutefois, à l'assujettissement ou à la subordination des peuples les moins prolifiques aux peuples les plus prolifiques.
L'insuffisance absolue de la natalité se présente quand celle-ci est, d'une façon fréquente ou continue, inférieure à la mortalité ; c'est alors un vrai et terrible fléau ; la nation qui en est atteinte est destinée à se recroqueviller et à perdre graduellement, non seulement son rang parmi les nations, mais son individualité si elle arrive à conserver encore son nom, ce nom ne couvre plus qu'un alliage d'éléments divers où l'élément purement national tient une place s'amoindrissant chaque jour. »
(Paul Leroy-Beaulieu, “La question de la population”, Livre III, chap. Ier ; Librairie Félix Alcan, 1913, pp. 180-181.)

Karpos 16/06/2019 06:12

« Ce sera la Pentecôte, si souvent annoncée, des massacres et des exterminations, l'ablution du feu sur des sociétés excessives et disgrégées qu'il s'agira de réamalgamer dans le creuset d'une surhumaine conflagration, après les avoir écumées dans la chaudière d'une Méditerranée de sang ! »
(Léon Bloy, “Belluaires et Porchers”, chapitre II ; P.-V. Stock éditeur, Paris, 1905, page 23.)

Le Fauconnier 15/06/2019 22:26

Bonjour, j'ai 25 ans et cela fait depuis 2014 que je me suis conscientisé en lisant la presse de la droite radicale(Rivarol surtout) et des auteurs de cette mouvance (en particulier: Bardèche, Saint-Loup, Jean-Marie Le Pen, Lucien Rebatet, Guillaume Faye, etc.).J'ai sacrifié mes études en pure perte pour éveiller mes semblables. Le problème, cher monsieur, est que beaucoup de Blancs vivent encore dans une insolente prospérité et donc ont largement les moyens d'échapper aux méfaits de la société multiraciale. Les autres Blancs sont d'une inculture crasse, j'en suis à discuter avec des musulmans pour pouvoir avoir des conversations sur autre chose que "métro-boulot-dodo"; quand ils ne sont pas déficients sur le plan génétique.
Je ne crois pas du tout aux fadaises de la guerre raciale que nous promet Guillaume Faye depuis… 2000.
Pour moi la stratégie à adopter est exposée dans le livre de Arthur Kemp: "Bâtir le Foyer Blanc", Edition Akribeia. Je préfère vivre avec une communauté de 2000 Blancs racialement conscients que 50 millions de mous du genou. En tout cas merci pour votre remarquable travail!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents