Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Pas un drapeau pour Hollande !

Publié par Antonin Campana sur 26 Novembre 2015, 14:45pm

Catégories : #Les joies de la nation Frankenstein, #Le coin des clowns

Pas un drapeau pour Hollande !

Quel déferlement de propagande ! Il n’est pas un journaliste, pas un politicard, pas une personnalité médiatique qui ne conteste sur nos ondes la nécessité de pavoiser demain nos maisons. Au nom de la « patrie » bien sûr. Et on nous explique que le patriotisme n’est pas le nationalisme. Que le patriotisme c’est l’amour de son pays et le nationalisme la haine de l’autre. Quelle idéologie à deux balles ! Le stade pipi-caca de la pensée.

La patrie, c’est étymologiquement la terre des pères, c’es-à-dire la terre de notre lignée. Il s’ensuit que tous ceux qui renient cette lignée ou ne s’en sentent pas faire partie n’ont aucun droit sur cette patrie. Aujourd’hui, parmi ceux-là, nous voyons tous ces anciens maoïstes, trotskystes, internationalistes qui pendant des lustres crachèrent sur un symbole trop franchouillard à leur goût, brandir un drapeau que seuls des « fascistes », selon ce qu’ils disaient il n’y pas si longtemps, avaient le courage, car il en fallait, de ne pas renier. Nous voyons toute cette basse engeance devenue entretemps mondialiste ou altermondialiste faire profession de patriotisme en même temps qu’elle brade sans scrupule la terre de nos pères à tous ceux qui veulent bien s’y installer.

Il faut se méfier du patriotisme républicain. Le patriotisme républicain ce sont les bataillons scolaires, c’est Verdun, c’est le colonialisme, c’est l’utilisation du sentiment d’appartenance pour promouvoir le républicanisme, c’est-à-dire une idéologie mondialiste. Le patriotisme républicain, depuis Valmy, ce sont des larmes et du sang : les larmes et le sang de notre peuple.   

Et cela est toujours vrai aujourd’hui ! On veut nous faire croire que nous sommes en « état de guerre » contre un ennemi extérieur pour nous faire oublier que cet ennemi est intérieur, qu’il est au milieu de notre peuple parce que des abrutis actuellement au pouvoir l’ont fait entrer au nom de leur idéologie. Le patriotisme invoqué, les bombardements inutiles sur la Syrie, le sang qui va couler, ont pour seul objectif de nous cacher le fait essentiel, visible depuis longtemps mais révélé brutalement par les attentats : le projet républicain de faire vivre ensemble des peuples aux identités opposées a échoué. Car c’est de cela qu’il s’agit, c’est de la République qu’il s’agit.  Elle s’est trompée, s’est fourvoyée et a créé une société monstrueuse dont la décomposition se fait dans la violence. Les valeurs républicaines ne sont pas universelles, le « vivre ensemble » républicain est une utopie qui fait couler le sang, le modèle de société multiethnique, multiculturelle, multi-tout dérive inexorablement vers la guerre civile, la République est coupable du sang versé parce que son utopie est mortifère et que le modèle qu’elle engendre est invivable : voilà ce que montre les événements récents, voilà ce que le système veut absolument masquer.

C’est pourquoi il serait incongru de pavoiser nos maisons du drapeau symbolisant la République : imagine-t-on les victimes du communisme brandir un drapeau rouge ? Ce recours au patriotisme est un enfumage qui se terminera mal. Ne nous laissons pas berner par des communiquants qui n’ont aucun sens de la patrie mais veulent détourner le sentiment patriotique pour préserver un système et un modèle de société « ouverte », cause précisément de la situation que nous vivons. Ne nous laissons pas manipuler, renvoyons le Système à sa culpabilité : pas un drapeau sur nos maisons !

Antonin Campana

Pas un drapeau pour Hollande !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents