Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Loi scélérate : la République intouchable

Publié par Antonin Campana sur 1 Avril 2015, 14:51pm

Catégories : #Les joies de la nation Frankenstein, #Video

Loi scélérate : la République intouchable

[Au nom de la défense de ses « principes fondamentaux » le régime va restreindre une nouvelle fois nos libertés. Nous ne devons pas céder à l’arbitraire et au règne de la terreur politique. Tout homme libre doit, au nom de sa liberté de pensée et d’expression, exercer son esprit critique à l’égard de ces « principes ». Quels sont-ils et surtout, valent-ils le prix de nos chaînes ?]  

 

     Voilà c’est fait : après la loi qui interdit de remettre en cause la République (article 89 de la Constitution), après la décision constitutionnelle qui confirme que le peuple français n’a pas la libre disposition de lui-même (DC n°91-290), le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve vient de réaffirmer que  le risque d’atteinte aux « principes fondamentaux de la République » justifiait l’arbitraire du régime. Nous sommes bel et bien entrés dans un régime totalitaire qui s’assume comme tel.

     Ce n’est pas en effet la « violence » qui préoccupe le ministre, sinon il aurait visé les Femens ou les groupuscules d’extrême-gauche, plutôt que le « mouvement identitaire ». Ce qui pose problème, il le dit, c’est qu’on porte atteinte aux « principes fondamentaux » du régime en place. De la même manière, n’ayons pas d’illusion, ce n’est pas contre les islamistes que cette loi scélérate sur le renseignement est tournée, mais contre un réveil autochtone. La République ne craint pas les quelques excités de la Kalachnikov, mais elle est terrorisée à l’idée des millions de fusils qui dorment dans les foyers français.

     Traités comme des animaux, les supposés réfractaires aux principes fondamentaux du régime, seront donc tenus en laisse et privés de tout droit à la vie privée. Grâce à un collier invisible, ils seront surveillés en permanence, espionnés, tracés, épiés et punis avant même qu’ils aient eu l’idée de transgresser. On pourra placer des micros et des caméras à leur domicile, des balises sous leur voiture, des logiciels espions dans leur ordinateur. On ouvrira leur courrier, leurs courriels, on les écoutera parler dans la rue, on épluchera leurs dépenses… : le meilleur des mondes républicains !

     Pourtant, monsieur Cazeneuve, je sais bien que toutes les religions tiennent pour sacré leurs principes et que la vôtre ne fait donc pas exception. Mais peut-on, au nom de quelque obscurantisme, interdire de les soumettre à l’exercice de la raison ? Etes-vous sûr que vraiment, vos principes aussi fondamentaux que sacrés soient au-dessus de la critique, qu’il n’y a absolument rien à en dire de défavorable ? Voici, monsieur Cazeneuve, au nom de la liberté d’expression que vous me déniez,  ce que moi j’affirme et je dis de vos principes fondamentaux :

     Je dis que vos  « principes fondamentaux »  ne sont fondamentaux que pour la survie du régime, pas pour la France

     Je dis que vos principes fondamentaux restreignent les libertés au nom de la liberté

     Je dis que sous prétexte d’égalité vos principes fondamentaux ont amoindri et dénaturé les hommes

     Je dis que sous prétexte de laïcité vos principes fondamentaux ont assuré la prééminence de votre religion sur les autres religions.  

     Je dis que vos principes fondamentaux détruisent les phratries au nom de la fraternité

     Je dis que vos principes fondamentaux oppriment les hommes au nom de l’Homme

     Je dis que vos principes fondamentaux ont engendré l’antisémitisme (explication dès vendredi sur ce blog)

     Je dis que vos principes fondamentaux engendrent aujourd’hui l’antijaphétisme, dit « racisme anti blanc » (idem)

     Je dis que vos principes fondamentaux participent d’un système à tuer mon peuple et tous les peuples

     Je dis que vos principes fondamentaux ont engendré le colonialisme et la guerre et que mon peuple a été utilisé et sacrifié en leur nom, pour le bon plaisir de la République.

     Je dis que vos principes fondamentaux sont responsables de crimes sans nom et de génocides que nous ne pardonnerons pas

     Je dis que vos principes fondamentaux sont causes de souffrances, de ressentiments, d’hostilité entre les hommes et de la guerre qui vient.

     Je dis que vos principes fondamentaux engendrent de l’intolérance, de la haine et du racisme comme une plaie produit du pu.

     Je dis que vos principes fondamentaux ont fabriqué les frères Kouachi

     Je dis que vos principes fondamentaux ont détruits mon pays et la fierté de ses habitants

     Je dis que vos principes fondamentaux ont compromis l’avenir de mes enfants

     Et j’affirme, monsieur Cazeneuve, mon droit à dire que vos principes fondamentaux sont une escroquerie morale, intellectuelle, politique et même, au cas où vous n’auriez pas compris, qu’ils ne sont que défécations d’esprits pervers, concentré de jus de fosse à purin, diarrhée typhique et vulgaire tas de merde enjolivé des symboles de la République.

     Et pour finir, j’affirme, au nom de la liberté d’expression que vous déniez aux réfractaires, que tout homme a le droit d’exercer son esprit critique à l’égard de vos « principes fondamentaux » et même le devoir de s’y opposer.

 

Antonin Campana

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lafronde 03/04/2015 18:05

Bravo,
Sur Radio Courtoisie cet après midi, Pierre Cassen a dit que l'hébergeur de Riposte Laïque était désormais à l'étranger, hors de portée des lois liberticides de la République. J'espère que tous les sites contestataires feront de même et qu'on se connectera en mode anonyme et crypté ! Ci git la liberté d'expression.

Sam 01/04/2015 19:36

J'attends avec impatience vendredi !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents