Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Terre Autochtone

Terre Autochtone

Le blog des aborigènes d'Europe, par Antonin Campana


Joffrin : vers l’attaque cérébrale ?

Publié par Antonin Campana sur 10 Février 2015, 18:04pm

Catégories : #Le coin des clowns

Joffrin : vers l’attaque cérébrale ?

     Election dans le Doubs : Laurent Joffrin, directeur de publication de Libération, s’interroge  devant « l’étroitesse du succès » (socialiste) et semble découvrir subitement que le peuple de notre pays souffre et que cette souffrance, pudiquement nommée « malaise français», bouleverse le jeu politicien habituel au profit de FN. Notez bien que ce n’est pas le malaise des Français qui interpelle Joffrin. De cela, il s’en moque (il est journaliste). Ce qui incite Joffrin à pousser l’analyse c’est avant tout son propre malaise devant la montée du vote FN.

     Pour Joffrin, l’immigration et l’islam sont au cœur du « malaise français ». L’analyse est juste mais incomplète. Car au cœur de l’immigration et de l’islam en France, il y a la République. Donc, finalement, le cœur toujours palpitant du malaise français, c’est la République. Joffrin le pressent puisqu’il interroge la République (« Quelle République ? »), mais ne pousse pas plus loin le questionnement. Les électeurs du FN pas davantage… pour le moment.

     Cela va changer car la République ne pourra cacher longtemps qu’elle est à l’origine de « tout », non par accident, par impuissance ou par perversion de son système, mais par volonté claire, définie, proclamée, écrite. Tout ce qui nous accable découle de son idéologie qu’elle prend niaisement pour des « valeurs », tout ce qui nous accable découle de son projet universaliste qui a pris hier la forme de la colonisation, aujourd’hui de l’immigration, tout ce qui nous accable découle de la pensée putride de ses « grands hommes », de sa Constitution infecte, de sa politique d’intégration (de qui, dans qui ?), de naturalisation, d’insertion, tout ce qui nous accable découle de son histoire sanglante, de ses principes, de ses préjugés, de sa vision erronée de « l’Homme », de son « vivre ensemble », de son culte stupide de la « diversité »… La République est responsable et coupable du « malaise français », combien de temps encore pourra-t-elle le dissimuler ?  

     Joffrin craint le vote FN. Mais pourquoi donc ? N’a-t-il pas compris que le FN est vraiment un parti républicain ? Ce qu’il doit craindre, c’est bien plutôt le réveil autochtone, ce petit matin (pas calme)  où les yeux des Autochtones vont se déciller pour voir moins le bâton qui les frappe que la main qui le tient.

     Joffrin pose la question : « quelle République ?». Les autochtones répondront bientôt : « pas celle de 1789 » ! Pas celle qui, se prenant pour une sorte de baron Frankenstein, a bâti une créature faite de débris de peuples, une société monstrueuse dont la souffrance du « vivre ensemble » est la seule vraie valeur commune. Si Joffrin éprouve un malaise lorsque des électeurs, en phase de réveil après une anesthésie prolongée, se tournent vers un parti républicain, qu’éprouvera-t-il lorsqu’ils vont revendiquer leurs droits par l’autochtonisme : une attaque cérébrale ?

   

  Antonin Campana

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents